// JEAN-PIERRE VIMONT Trio Blues //

// JEAN-PIERRE VIMONT Trio Blues //


BLUES – Durée : 1h15

Que serait le jazz sans le blues ? Racine commune, essentielle, à la base de l’improvisation et de l’expression de toutes sortes de sentiments si bien exprimés par la fameuse et universelle « blue note ».

La personnalité particulière de Jean-Pierre Vimont s’est nourrie d’artistes comme Peter Green, Robben Ford, Albert King, Guthrie Trapp, Scott Henderson, T Bone Walker… Il compose et propose sa vision du blues : classique ou moderne, acoustique et électrique, incorporant d’autres musiques. Un phrasé tout en sensibilité et finesse, énergique ou lyrique, la palette est grande, toute en feeling…

Après avoir croisé la route de Roland Tchakounté, Sophie Hammard, Bluesmaniacs, Mauro Serri, après avoir enregistré un album dédié à Peter Green (The Little Green Book), c’est avec un nouveau combo composé de Christian Duperray à la basse et de Vincent Legris à la batterie que Jean-Pierre Vimont continue son aventure. Associant reprises et compositions, le trio joue un blues inspiré de la tradition ainsi que du revival anglais (Peter Green), du blues moderne (Robben Ford) voire de la country (Guthrie Trapp)…
Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 08 août à 20:30
● au parc de la Réserve, 22 Grand Rue, 33570 Montagne, France

// JEAN-PIERRE COMO EN SOLO, PIANO JAZZ //

// JEAN-PIERRE COMO EN SOLO, PIANO JAZZ //


EN SOLO, PIANO JAZZ
Durée : 1h15

Virtuose aussi délicat qu’enflammé, Jean-Pierre Como aime se produire en piano solo, exercice qui lui permet de s’appuyer sur le ressenti de l’instant pour laisser libre cours à son inspiration et à sa force créative. Reconnaissable grâce à la finesse de son toucher et de son jeu pianistique, Jean-Pierre Como propose un voyage lumineux, au gré de ses improvisations et de ses compositions fortes, sensuelles et délicates. Fidèle à sa perception romantique de la musique, il nous offre des moments de partage unique, à la recherche de la poésie, de la profondeur et de la mélodie. Son jeu puissant, à la fois dense et sensible, est une démonstration de spontanéité et de liberté.

Co-fondateur du mythique groupe SIXUN, le pianiste Jean-Pierre Como a joué entre autres aux côtés de Michael Brecker, Didier Lockwood, Stefano di Battista, Jean-Luc Ponty, Aldo Romano, Sylvain Luc, André Ceccarelli, Paco Sery, Paolo Fresu, Hugh Coltman…

Tour à tour compositeur, improvisateur et mélodiste hors pair, Jean-Pierre Como mêle jazz et musique classique avec un bonheur de jouer, une délicatesse et une énergie communicatives. Il a à son actif douze albums, du trio au septet, en passant par « l’Âme Soeur » suite en trois mouvements pour orchestre symphonique et sextet de jazz. Son dernier quartet « Infinite » a reçu entre autres le CHOC de la rédaction de Jazz Magazine. Artiste généreux et virtuose, Jean-Pierre Como est reconnu comme l’un des plus grands talents du jazz français.

En 2018, il est officiellement labellisé « Artiste Steinway » : il rejoint ainsi la grande famille des «Artistes Steinway », aux côtés d’immenses pianistes comme Vladimir Horowitz, Arthur Rubinstein, Martha Argerich, Daniel Barenboim, Lang Lang, Hélène Grimaud, Keith Jarrett…

Une soirée intime, en piano solo, pour illustrer cette formule d’Oscar Wilde : « La musique met l’âme en harmonie avec tout ce qui existe ».
Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 07 août à 20:30
● à l’Église Saint-Martin, 33570 Montagne, France

// « INCONNU A CETTE ADRESSE », PIÈCE TIRÉE DU LIVRE DE KRESSMANN TAYLOR //

// « INCONNU A CETTE ADRESSE », PIÈCE TIRÉE DU LIVRE DE KRESSMANN TAYLOR //


Pièce tirée du livre de Kressmann Taylor
Durée : 1h15

Pourquoi monter Inconnu à cette adresse ? «Quand vous entendez dire du mal des Juifs, dressez l’oreille, on parle de vous.» La phrase est connue. Frantz Fanon l’a écrite dans «Peaux noires, masques blancs», il initie ainsi une convergence de mémoire dans une approche universaliste. Dans la psyché occidentale, l’homme juif représente l’expression ultime de l’altérité. Cet autre qui vient d’ailleurs. Quand bien même, l’existence d’une communauté juive est attestée au deuxième siècle sur le territoire qui deviendra quelques trois cents ans plus tard la France, cette même com-munauté demeure le parangon de l’Etranger. Pour cette production, nous ne gardons que le personnage de Max Eisenstein, le galeriste juif américain.

Il lira les lettres qu’il envoie à Martin Schulze, son ami et collègue allemand… et les lettres qu’il reçoit de ce dernier.

Le procédé, jamais utilisé lorsque les lettres ont été jouées au théâtre, permet de montrer comment Max traverse toutes les strates émotionnelles en découvrant le cheminement vers le nazisme de celui qu’il considérait comme son frère : incrédulité, chagrin, colère, volonté de vengeance.

Ces mêmes strates émotionnelles qui animeront l’Occident de Munich à Nuremberg à partir de 1933 et jusqu’en 1945. Depuis le procès des dignitaires nazis et de leurs affidés, d’autres génocides ont eu lieu de par le monde sans que les « plus jamais » ne puissent les éviter ou les arrêter.

Monter «Inconnu à cette adresse» en 2020, c’est transposer une histoire toujours actuelle, c’est exposer la dualité qui est en chacun de nous et exprimer notre éternelle difficulté à appréhender l’Autre. L’aujourd’hui de l’écolier Juif qui doit quitter l’école publique parce que trop menacé, l’aujourd’hui du migrant dont le pays a été détruit par la prédation d’ennemis extérieurs et qui interpelle notre conscience. La mise en scène mettra en lumière que l’Autre n’est pas un ennemi mais le miroir de notre âme.

Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 06 août à 20:30
● au parc de la Réserve, 22 Grand Rue, 33570 Montagne, France

// « MOZART A DISPARU », UN PIANO, DEUX VOIX (BASSE ET SOPRANO) //

// « MOZART A DISPARU », UN PIANO, DEUX VOIX (BASSE ET SOPRANO) //


UN PIANO, DEUX VOIX (BASSE ET SOPRANO)
Durée : 1h15

Evelyne BRUN, artiste lyrique – soprano Elle obtient sa licence de concert, le prix de musique de chambre et le 1er prix d’art lyrique à l’Ecole Normale de Musique de Paris puis collabore à de nombreuses productions lyriques : au Théâtre des Champs Elysées avec JC.Malgoire, à L’Opéra Comique avec J.Savary…Elle a chanté Les Rechants de Messiaen à l’Opéra de Sydney, créé la musique de scène de La Vie est un Songe au Théâtre de l’Odéon, créé Clovis le Chemine des trois Royaumes d’A.Kremski aux côtés de M.Lonsdale aux Thermes de Cluny… et fonde en 2004 avec V.Lecornier la structure OtelloProd afin de produire ses propres spectacles.
Distinguée en 2016 par l’Association de Mécénat Dans la Roue des Femmes qui Entreprennent, elle peut grâce à leur mécénat créer le spectacle Opérette sur Cour (Donné pendant deux mois au Théâtre du Temps – Paris 11).
Parallèlement à son activité artistique, Evelyne Brun enseigne en conservatoire le chant et l’art lyrique et intervient comme consultante en technique vocale en entreprise. En 2017 elle est lauréate du concours d’Etat de Professeur d’Enseignement Artistique.

Vincent LECORNIER, artiste lyrique – basse Après des études musicales classiques au Conservatoire Régional de St-Maur des Fossés (94) comme trompettiste, il se tourne vers le chant et étudie auprès du Maître Pali Marinov.
Sa voix rare de basse à la française lui permet de s’exprimer dans des styles musicaux très variés : quatuors de jazz, comédie musicale Cats au Théâtre de Paris pendant deux ans, puis en jouant de nombreux rôles d’opérette et d’opéra-comique au Théâtre du Châtelet, auprès des plus grands chefs : Chung, Masur, Gatti.
On a pu l’entendre en soliste dans le Chevalier à la Rose de Strauss au Théâtre du Châtelet, Dafne de Gagliano à Vicenza en Italie, Pelléas et Mélisande de Debussy en tournée en Ile-de-France, Grémine dans Eugène Onéguine de Tchaikovsky au Festival international de Tchéboksary en Russie …
Il se produit régulièrement dans des oratorios à Paris et en Province, en particulier à Bordeaux sous la direction d’Eliane Lavail où il a interprété de grands ouvrages comme l’Enfance du Christ de Berlioz, la Passion selon St Jean de Bach, le Messie de Haendel, Elias de Mendelssohn …
Il donne également des récitals de mélodies russes, lieder et airs d’opéra. Il est de plus, depuis 1996, membre titulaire du prestigieux Chœur de Radio-France.
Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 05 août à 20:30
● à l’Église Saint-Martin, 33570 Montagne, France

// TRIO AURA TRIO, VIOLON, VIOLONCELLE ET PIANO //

// TRIO AURA TRIO, VIOLON, VIOLONCELLE ET PIANO //


VIOLON, VIOLONCELLE ET PIANO
Durée : 1h15

«Aura Trio» est né en 2006 de la rencontre de Simona Foglietta, Maria Antonietta Gramegna et Anna Rosaria Valanzuolo, déjà musiciennes solistes dans l’univers fascinant de la musique de chambre: un petit univers juste pour le cœur; un monde un peu fermé, riche en sentiments profonds et intenses autant que charmeurs; un lieu pour l’expression du monde intérieur, comme le suggère le nom du trio.

Dans cet espace, les trois femmes peuvent se déplacer dans un équilibre parfait de la raison et des sentiments, mêlant rigueur et instinct, sobriété et passion, produisant des performances de plus en plus appréciées grâce à l’impact de leur communication avec le public et leur implication émotionnelle. Le Trio peut se louer d’une formation solide, obtenue en fréquentant des maîtres tels que B. Canino, L. Cerroni, R. Adulescu, C. Teodoro, B. Mezzena, P. Masi, K. Bogino, le Trio di Parma, le Trio di Trieste et l’Ars Trio di Roma.

Curieuses et polyvalentes, les trois musicienness peuvent interpréter un répertoire vaste et varié, de Haydn et Mozart à ses contemporains, avec un certain nombre de premières et de compositions créées à leur intention.
Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 04 août à 20:30
● à l’Église Saint-Martin, 33570 Montagne, France