// DIVERSION, 6 VIOLONCELLES EN SEXTET //

// DIVERSION, 6 VIOLONCELLES EN SEXTET //


6 VIOLONCELLES EN SEXTET

‘Diversion’ est un ensemble de violoncelles fondé à Londres en 2012 par un groupe d’amis, animés par l’envie commune de faire partager leur passion de jouer ensemble différents styles de musique. Tous ses membres ont été formés dans les grands conservatoires londoniens (Royal College of Music, Royal Academy of Music, Guildhall School of Music and Drama), et se produisent à présent au niveau de la scène européenne que ce soit au sein d’orchestres professionnels ou bien de formations de musique de chambre. Cet ensemble offre une interprétation innovante du répertoire pop, en revisitant tout aussi bien les grands tubes que les dernières sorties des charts, mais aussi les génériques de séries télévisées et les bandes originales de films. Les ensembles de violoncelles ont le vent en poupe dans le domaine classique ces dernières années. Cependant le type de répertoire visé par l’ensemble ‘Diversion’ n’a encore jamais été adapté pour 6 violoncelles, ce qui contribue à apporter une touche inédite aux standards qu’ils reprennent. La démarche de ‘Diversion’ se veut de rapprocher un large public : autant les amateurs de musique classique que ceux plus proches des musiques actuelles. Le nom ‘Diversion’ (‘déviation’ en français) illustre le chemin alternatif emprunté par ses membres dans leur parcours musical initial de formation classique. Grâce à des arrangements originaux, la mélodie circule constamment en déviation, cheminant de voix en voix d’un violoncelle à l’autre.
Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 03 août à 20:30 ● à l’Église Saint-Martin, 33570 Montagne, France ● Durée : 1h15

// « MONSIEUR IBRAHIM ET LES FLEURS DU CORAN » D’ERIC EMMANUEL SCHMITT, CRÉATION MUSICALE L. DOUEL //

// « MONSIEUR IBRAHIM ET LES FLEURS DU CORAN » D’ERIC EMMANUEL SCHMITT, CRÉATION MUSICALE L. DOUEL //


ERIC EMMANUEL SCHMITT, CRÉATION MUSICALE L. DOUEL

À treize ans, Momo se retrouve livré à lui-même. Il a un ami, un seul, Monsieur Ibrahim, l’épicier arabe de la rue Bleue. Mais les apparences sont trompeuses : La rue Bleue n’est pas bleue. L’Arabe n’est pas arabe. Et la vie n’est peut-être pas forcément triste…. « Il y a des textes qu’on porte si naturellement en soi qu’on ne se rend même pas compte de leur importance. On les écrit comme on respire. On les expire plus qu’on ne les compose. Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran fait partie de ceux-là. Ecrit en quelques jours sur un coin de table pour faire plaisir à un ami, il s’imposa à moi sans bruit et sans effort. Jamais je n’aurais pu imaginer qu’il connaîtrait tant de succès ni qu’il ferait le tour du monde ; encore moins que dans beaucoup de pays, je deviendrai désormais « l’auteur de Monsieur Ibrahim ». »

Eric Emmanuel SCHMITT

Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 05 août à 20:30 ● à Église Saint Martin, 33570 Montagne, France ● Durée : 1h15 Publics : élèves, étudiants, enseignants, chercheurs : entrée gratuite

// « IRINA GONZALES ET SON QUARTET », MUSIQUES AMÉRIQUE DU SUD, CUBA //

// « IRINA GONZALES ET SON QUARTET », MUSIQUES AMÉRIQUE DU SUD, CUBA //


MUSIQUES AMÉRIQUE DU SUD, CUBA

Irina González, artiste franco-cubaine, présente sous son propre nom «Emigrar» axé sur la recherche de nouvelles sonorités pour transmettre un message de paix et d’amour : « Emigrer…? Nous sommes tous des migrants car on a toujours émigré quelque part. Nous allons d’un endroit à l’autre, avec nos sentiments, nos pensées, nos sensations, nos passions, nos amours… Nous changeons de pays, nous changeons de peau, nous nous déplaçons quand on le sent ; mais aussi quand il le faut, quand la vie nous y oblige, quand émigrer devient une nécessité. » Cet album est dédié à tous les migrants du monde. Dans cet album, on écoutera, on dansera, on pleurera, on rira et on profitera de 13 compositions originales, écrites à des moments différents, avec des émotions diverses et toujours sincères. Un album qui vous accueillera avec des rythmes et des mélodies variées, avec une instrumentation aussi particulière : un quatuor de saxophones, une sitar indienne, des choristes empreints de gospel et quelques autres surprises. Emigrar, composé et arrangé par Irina González, réunit pour l’occasion plusieurs nationalités formant un cocktail multiculturel entre Cuba , la Réunion, la Guadeloupe, la Guinée, le Cameroun, le Mexique et la France.
Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 04 août à 20:30 ● au Château Saint-Georges, 33570 Montagne, France ● Durée : 1h15

// « IVOIRE ET PALISSANDRE » , DEUX GUITARES CLASSIQUES ET UN DUO AU PIANO //

// « IVOIRE ET PALISSANDRE », DEUX GUITARES CLASSIQUES ET UN DUO AU PIANO //


DEUX GUITARES CLASSIQUES ET UN DUO AU PIANO

Le rêve devenu réalité : Un beau matin, portée par une belle amitié, France Desneulin a l’idée iconoclaste de réunir deux instruments rarement entendus ensemble : le piano et la guitare, deux timbres familiers ayant une côte d’amour élevé auprès du public. Un beau jour, nos quatre musiciens acceptent avec talent, de réunir la puissance et la sensualité du piano, la délicatesse et la sensibilité de la guitare dans une soirée rythmée (variété des musiques), festive (par le choix des musiques de danse), accessible (par une présentation pleine d’humour élégant) et d’une exceptionnelle qualité musicale. Une belle nuit naquit cette première mondiale, sur des danses envoûtantes : une véritable cure de jouvence pour les oreilles et le coeur !
Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 06 août à 20:45 ● à l’Église Saint Martin, 33570 Montagne, France ● Durée : 1h15 sans entracte

// JEAN-PIERRE COMO: LITTLE ITALY AVEC ANDRÉ CECCARELLI, WALTER RICCI, MININO GARAY ET THOMAS FONNESBÆK //

// JEAN-PIERRE COMO: LITTLE ITALY AVEC ANDRÉ CECCARELLI, WALTER RICCI, MININO GARAY ET THOMAS FONNESBÆK //


JEAN-PIERRE COMO, ANDRÉ CECCARELLI, WALTER RICCI, MININO GARAY ET THOMAS FONNESBÆK

Lumineux voyage dans le temps, « My Little Italy » la nouvelle création de Jean-Pierre Como reflète la vision amoureuse et onirique de la vie et de la musique du pianiste, évoquant son Italie rêvée.
Pianiste d’exception, Jean-Pierre Como est un musicien incontournable de la scène jazz et un compositeur foisonnant. Révélé lorsqu’il fonda le mythique groupe SIXUN avec le batteur Paco Séry, le pianiste Jean-Pierre Como a joué aux côtés de Michael Brecker, Didier Lockwood, Stefano di Battista, Jean-Luc Ponty, Aldo Romano, Sylvain Luc, Paco Sery, Paolo Fresu, Hugh Coltman…

Labellisé « Artiste Steinway », il s’est affirmé comme leader dans des projets du trio au septet, jusqu’à son 12eme album « My Little Italy » tout juste sorti.

Reconnaissable grâce à la finesse de son toucher et de son jeu pianistique, Jean-Pierre Como dévoile avec « My Little Italy » une part de son imaginaire, constitué de moments, de parfums, de lieux qui existent, ont existé ou existeront…

Virtuose aussi délicat que passionné, le pianiste s’associe au phénomène vocal Walter Ricci et nous offre un répertoire de chansons (en napolitain, en italien et en anglais), et de titres instrumentaux, qui allient la douceur de ballades envoûtantes et l’énergie de morceaux au swing latin. Une musique qui réchauffe l’âme, distinguée notamment par Télérama, FIP radio, le CHOC de la rédaction de JAZZ MAG, le Coup de coeur Fnac…

Pour ce concert, Jean-Pierre Como s’est entouré de musiciens poètes et complices : André Ceccarelli, reconnu comme l’un des meilleurs batteurs français, l’expressif contrebassiste Thomas Fonnesbæk, le chaleureux percussionniste Minino Garay, et le talentueux chanteur Walter Ricci, qui s’est illustré aux côtés du saxophoniste Stefano di Battista, de Fabrizio Bosso, avec le chanteur Michael Bublé, ou comme demi-finaliste de la prestigieuse compétition internationale de jazz Thelonious Monk, etc.

« My Little Italy » : le bonheur est fait pour être partagé en live, rendez-vous pour une soirée tendre, solaire et festive !

Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 07 août à 20:45
● Parc De La Réserve, 33570 Montagne, France
● Durée : 1h15 sans entracte

Test concert 21

// « MOZART A DISPARU », UN PIANO, DEUX VOIX (BASSE ET SOPRANO) //

UN PIANO, DEUX VOIX (BASSE ET SOPRANO)
Durée : 1h15

Evelyne BRUN, artiste lyrique – soprano Elle obtient sa licence de concert, le prix de musique de chambre et le 1er prix d’art lyrique à l’Ecole Normale de Musique de Paris puis collabore à de nombreuses productions lyriques : au Théâtre des Champs Elysées avec JC.Malgoire, à L’Opéra Comique avec J.Savary…Elle a chanté Les Rechants de Messiaen à l’Opéra de Sydney, créé la musique de scène de La Vie est un Songe au Théâtre de l’Odéon, créé Clovis le Chemine des trois Royaumes d’A.Kremski aux côtés de M.Lonsdale aux Thermes de Cluny… et fonde en 2004 avec V.Lecornier la structure OtelloProd afin de produire ses propres spectacles.
Distinguée en 2016 par l’Association de Mécénat Dans la Roue des Femmes qui Entreprennent, elle peut grâce à leur mécénat créer le spectacle Opérette sur Cour (Donné pendant deux mois au Théâtre du Temps – Paris 11).
Parallèlement à son activité artistique, Evelyne Brun enseigne en conservatoire le chant et l’art lyrique et intervient comme consultante en technique vocale en entreprise. En 2017 elle est lauréate du concours d’Etat de Professeur d’Enseignement Artistique.

Vincent LECORNIER, artiste lyrique – basse Après des études musicales classiques au Conservatoire Régional de St-Maur des Fossés (94) comme trompettiste, il se tourne vers le chant et étudie auprès du Maître Pali Marinov.
Sa voix rare de basse à la française lui permet de s’exprimer dans des styles musicaux très variés : quatuors de jazz, comédie musicale Cats au Théâtre de Paris pendant deux ans, puis en jouant de nombreux rôles d’opérette et d’opéra-comique au Théâtre du Châtelet, auprès des plus grands chefs : Chung, Masur, Gatti.
On a pu l’entendre en soliste dans le Chevalier à la Rose de Strauss au Théâtre du Châtelet, Dafne de Gagliano à Vicenza en Italie, Pelléas et Mélisande de Debussy en tournée en Ile-de-France, Grémine dans Eugène Onéguine de Tchaikovsky au Festival international de Tchéboksary en Russie …
Il se produit régulièrement dans des oratorios à Paris et en Province, en particulier à Bordeaux sous la direction d’Eliane Lavail où il a interprété de grands ouvrages comme l’Enfance du Christ de Berlioz, la Passion selon St Jean de Bach, le Messie de Haendel, Elias de Mendelssohn …
Il donne également des récitals de mélodies russes, lieder et airs d’opéra. Il est de plus, depuis 1996, membre titulaire du prestigieux Chœur de Radio-France.

[/lgc_column]

Le rendez-vous des Estivales :

● Rendez-vous le 05 août à 20:30
● à l’Église Saint-Martin, 33570 Montagne, France

// JEAN-PIERRE VIMONT Trio Blues //

// JEAN-PIERRE VIMONT Trio Blues //


BLUES – Durée : 1h15

Que serait le jazz sans le blues ? Racine commune, essentielle, à la base de l’improvisation et de l’expression de toutes sortes de sentiments si bien exprimés par la fameuse et universelle « blue note ».

La personnalité particulière de Jean-Pierre Vimont s’est nourrie d’artistes comme Peter Green, Robben Ford, Albert King, Guthrie Trapp, Scott Henderson, T Bone Walker… Il compose et propose sa vision du blues : classique ou moderne, acoustique et électrique, incorporant d’autres musiques. Un phrasé tout en sensibilité et finesse, énergique ou lyrique, la palette est grande, toute en feeling…

Après avoir croisé la route de Roland Tchakounté, Sophie Hammard, Bluesmaniacs, Mauro Serri, après avoir enregistré un album dédié à Peter Green (The Little Green Book), c’est avec un nouveau combo composé de Christian Duperray à la basse et de Vincent Legris à la batterie que Jean-Pierre Vimont continue son aventure. Associant reprises et compositions, le trio joue un blues inspiré de la tradition ainsi que du revival anglais (Peter Green), du blues moderne (Robben Ford) voire de la country (Guthrie Trapp)…
Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 08 août à 20:30
● au parc de la Réserve, 22 Grand Rue, 33570 Montagne, France

// JEAN-PIERRE COMO EN SOLO, PIANO JAZZ //

// JEAN-PIERRE COMO EN SOLO, PIANO JAZZ //


EN SOLO, PIANO JAZZ
Durée : 1h15

Virtuose aussi délicat qu’enflammé, Jean-Pierre Como aime se produire en piano solo, exercice qui lui permet de s’appuyer sur le ressenti de l’instant pour laisser libre cours à son inspiration et à sa force créative. Reconnaissable grâce à la finesse de son toucher et de son jeu pianistique, Jean-Pierre Como propose un voyage lumineux, au gré de ses improvisations et de ses compositions fortes, sensuelles et délicates. Fidèle à sa perception romantique de la musique, il nous offre des moments de partage unique, à la recherche de la poésie, de la profondeur et de la mélodie. Son jeu puissant, à la fois dense et sensible, est une démonstration de spontanéité et de liberté.

Co-fondateur du mythique groupe SIXUN, le pianiste Jean-Pierre Como a joué entre autres aux côtés de Michael Brecker, Didier Lockwood, Stefano di Battista, Jean-Luc Ponty, Aldo Romano, Sylvain Luc, André Ceccarelli, Paco Sery, Paolo Fresu, Hugh Coltman…

Tour à tour compositeur, improvisateur et mélodiste hors pair, Jean-Pierre Como mêle jazz et musique classique avec un bonheur de jouer, une délicatesse et une énergie communicatives. Il a à son actif douze albums, du trio au septet, en passant par « l’Âme Soeur » suite en trois mouvements pour orchestre symphonique et sextet de jazz. Son dernier quartet « Infinite » a reçu entre autres le CHOC de la rédaction de Jazz Magazine. Artiste généreux et virtuose, Jean-Pierre Como est reconnu comme l’un des plus grands talents du jazz français.

En 2018, il est officiellement labellisé « Artiste Steinway » : il rejoint ainsi la grande famille des «Artistes Steinway », aux côtés d’immenses pianistes comme Vladimir Horowitz, Arthur Rubinstein, Martha Argerich, Daniel Barenboim, Lang Lang, Hélène Grimaud, Keith Jarrett…

Une soirée intime, en piano solo, pour illustrer cette formule d’Oscar Wilde : « La musique met l’âme en harmonie avec tout ce qui existe ».
Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 07 août à 20:30
● à l’Église Saint-Martin, 33570 Montagne, France

// « INCONNU A CETTE ADRESSE », PIÈCE TIRÉE DU LIVRE DE KRESSMANN TAYLOR //

// « INCONNU A CETTE ADRESSE », PIÈCE TIRÉE DU LIVRE DE KRESSMANN TAYLOR //


Pièce tirée du livre de Kressmann Taylor
Durée : 1h15

Pourquoi monter Inconnu à cette adresse ? «Quand vous entendez dire du mal des Juifs, dressez l’oreille, on parle de vous.» La phrase est connue. Frantz Fanon l’a écrite dans «Peaux noires, masques blancs», il initie ainsi une convergence de mémoire dans une approche universaliste. Dans la psyché occidentale, l’homme juif représente l’expression ultime de l’altérité. Cet autre qui vient d’ailleurs. Quand bien même, l’existence d’une communauté juive est attestée au deuxième siècle sur le territoire qui deviendra quelques trois cents ans plus tard la France, cette même com-munauté demeure le parangon de l’Etranger. Pour cette production, nous ne gardons que le personnage de Max Eisenstein, le galeriste juif américain.

Il lira les lettres qu’il envoie à Martin Schulze, son ami et collègue allemand… et les lettres qu’il reçoit de ce dernier.

Le procédé, jamais utilisé lorsque les lettres ont été jouées au théâtre, permet de montrer comment Max traverse toutes les strates émotionnelles en découvrant le cheminement vers le nazisme de celui qu’il considérait comme son frère : incrédulité, chagrin, colère, volonté de vengeance.

Ces mêmes strates émotionnelles qui animeront l’Occident de Munich à Nuremberg à partir de 1933 et jusqu’en 1945. Depuis le procès des dignitaires nazis et de leurs affidés, d’autres génocides ont eu lieu de par le monde sans que les « plus jamais » ne puissent les éviter ou les arrêter.

Monter «Inconnu à cette adresse» en 2020, c’est transposer une histoire toujours actuelle, c’est exposer la dualité qui est en chacun de nous et exprimer notre éternelle difficulté à appréhender l’Autre. L’aujourd’hui de l’écolier Juif qui doit quitter l’école publique parce que trop menacé, l’aujourd’hui du migrant dont le pays a été détruit par la prédation d’ennemis extérieurs et qui interpelle notre conscience. La mise en scène mettra en lumière que l’Autre n’est pas un ennemi mais le miroir de notre âme.

Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 06 août à 20:30
● au parc de la Réserve, 22 Grand Rue, 33570 Montagne, France

// « MOZART A DISPARU », UN PIANO, DEUX VOIX (BASSE ET SOPRANO) //

// « MOZART A DISPARU », UN PIANO, DEUX VOIX (BASSE ET SOPRANO) //


UN PIANO, DEUX VOIX (BASSE ET SOPRANO)
Durée : 1h15

Evelyne BRUN, artiste lyrique – soprano Elle obtient sa licence de concert, le prix de musique de chambre et le 1er prix d’art lyrique à l’Ecole Normale de Musique de Paris puis collabore à de nombreuses productions lyriques : au Théâtre des Champs Elysées avec JC.Malgoire, à L’Opéra Comique avec J.Savary…Elle a chanté Les Rechants de Messiaen à l’Opéra de Sydney, créé la musique de scène de La Vie est un Songe au Théâtre de l’Odéon, créé Clovis le Chemine des trois Royaumes d’A.Kremski aux côtés de M.Lonsdale aux Thermes de Cluny… et fonde en 2004 avec V.Lecornier la structure OtelloProd afin de produire ses propres spectacles.
Distinguée en 2016 par l’Association de Mécénat Dans la Roue des Femmes qui Entreprennent, elle peut grâce à leur mécénat créer le spectacle Opérette sur Cour (Donné pendant deux mois au Théâtre du Temps – Paris 11).
Parallèlement à son activité artistique, Evelyne Brun enseigne en conservatoire le chant et l’art lyrique et intervient comme consultante en technique vocale en entreprise. En 2017 elle est lauréate du concours d’Etat de Professeur d’Enseignement Artistique.

Vincent LECORNIER, artiste lyrique – basse Après des études musicales classiques au Conservatoire Régional de St-Maur des Fossés (94) comme trompettiste, il se tourne vers le chant et étudie auprès du Maître Pali Marinov.
Sa voix rare de basse à la française lui permet de s’exprimer dans des styles musicaux très variés : quatuors de jazz, comédie musicale Cats au Théâtre de Paris pendant deux ans, puis en jouant de nombreux rôles d’opérette et d’opéra-comique au Théâtre du Châtelet, auprès des plus grands chefs : Chung, Masur, Gatti.
On a pu l’entendre en soliste dans le Chevalier à la Rose de Strauss au Théâtre du Châtelet, Dafne de Gagliano à Vicenza en Italie, Pelléas et Mélisande de Debussy en tournée en Ile-de-France, Grémine dans Eugène Onéguine de Tchaikovsky au Festival international de Tchéboksary en Russie …
Il se produit régulièrement dans des oratorios à Paris et en Province, en particulier à Bordeaux sous la direction d’Eliane Lavail où il a interprété de grands ouvrages comme l’Enfance du Christ de Berlioz, la Passion selon St Jean de Bach, le Messie de Haendel, Elias de Mendelssohn …
Il donne également des récitals de mélodies russes, lieder et airs d’opéra. Il est de plus, depuis 1996, membre titulaire du prestigieux Chœur de Radio-France.
Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 05 août à 20:30
● à l’Église Saint-Martin, 33570 Montagne, France