// « INCONNU A CETTE ADRESSE », PIÈCE TIRÉE DU LIVRE DE KRESSMANN TAYLOR //

// « INCONNU A CETTE ADRESSE », PIÈCE TIRÉE DU LIVRE DE KRESSMANN TAYLOR //


Pièce tirée du livre de Kressmann Taylor
Durée : 1h15

Pourquoi monter Inconnu à cette adresse ? «Quand vous entendez dire du mal des Juifs, dressez l’oreille, on parle de vous.» La phrase est connue. Frantz Fanon l’a écrite dans «Peaux noires, masques blancs», il initie ainsi une convergence de mémoire dans une approche universaliste. Dans la psyché occidentale, l’homme juif représente l’expression ultime de l’altérité. Cet autre qui vient d’ailleurs. Quand bien même, l’existence d’une communauté juive est attestée au deuxième siècle sur le territoire qui deviendra quelques trois cents ans plus tard la France, cette même com-munauté demeure le parangon de l’Etranger. Pour cette production, nous ne gardons que le personnage de Max Eisenstein, le galeriste juif américain.

Il lira les lettres qu’il envoie à Martin Schulze, son ami et collègue allemand… et les lettres qu’il reçoit de ce dernier.

Le procédé, jamais utilisé lorsque les lettres ont été jouées au théâtre, permet de montrer comment Max traverse toutes les strates émotionnelles en découvrant le cheminement vers le nazisme de celui qu’il considérait comme son frère : incrédulité, chagrin, colère, volonté de vengeance.

Ces mêmes strates émotionnelles qui animeront l’Occident de Munich à Nuremberg à partir de 1933 et jusqu’en 1945. Depuis le procès des dignitaires nazis et de leurs affidés, d’autres génocides ont eu lieu de par le monde sans que les « plus jamais » ne puissent les éviter ou les arrêter.

Monter «Inconnu à cette adresse» en 2020, c’est transposer une histoire toujours actuelle, c’est exposer la dualité qui est en chacun de nous et exprimer notre éternelle difficulté à appréhender l’Autre. L’aujourd’hui de l’écolier Juif qui doit quitter l’école publique parce que trop menacé, l’aujourd’hui du migrant dont le pays a été détruit par la prédation d’ennemis extérieurs et qui interpelle notre conscience. La mise en scène mettra en lumière que l’Autre n’est pas un ennemi mais le miroir de notre âme.

Le rendez-vous des Estivales :
● Rendez-vous le 06 août à 20:30
● au parc de la Réserve, 22 Grand Rue, 33570 Montagne, France
Posted in Programme 2020.